Depuis mes débuts, j’avais été éblouie par les œuvres de Franck BRUNET.. Ses pièces si volumineuses, si douces, si sensuelles. Pour mon premier marché, j’étais installée à côté de lui. Je m’étais promis, un jour, d’approfondir le sujet.

Tous les 2 ans, je m’intéressais à une nouvelle technique.

C’est en 2010, que je commençais. Pour mes premières cuissons, l’émail se décrochait dans le four. Pourquoi sur les grandes pièces et pas sur les petites ? Mais que ce passait-il ? C était une catastrophe pour mon four. Tout simplement, je passais mal la couche de protection. C est la difficulté d’être autodidacte, apprendre tout seul. L’avantage est que l’on devient observateur et curieux de comprendre. Souvent j’ai découvert dans ce métier, que les erreurs pouvaient devenir sources de beauté et de grandeur. C est un concept que j’ai souvent appliqué dans ma vie.

 

www.sylvette-celma-ceramiste.com Tous droits réservés Siret: 49433393300021

Photos: Sylvette Celma, Sophie Kuencez, Yannick Alram